Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 18:11

Kamy était une chienne en or, adorable avec les humains, extrêmement fidèle et gentille.

 

Une tumeur à la gorge lui a été diagnostiquée. Il n'y avait pas de traitements possibles et nous avons dû la faire euthanasier pour abréger ses souffrances.

 

Bien que nous l'ayons proposée à de nombreuses reprises à l'adoption, elle n'a jamais touché le coeur de quelqu'un.

 

Bien trop souvent les chiens sont jugés sur leur apparence , sur leur esthétique plutôt que sur leur caractère . Elle aurait vraiment mérité d'avoir un foyer. Elle n'a jamais eu de chance.

 

  Kamy, 5 ans Décédée
  Kamy, 5 ans Décédée
  Kamy, 5 ans Décédée
  Kamy, 5 ans Décédée

 

 

22/08/2019 : 

 


Nous cherchons  pour Kamy, 5 ans, un foyer calme et paisible.

 


Ses adoptants l ont ramenée au refuge car Kamy n aime pas les chats.


C est une chienne hyper sociable, très affectueuse, adorable avec les enfants. 


Elle marche parfaitement en laisse. Elle cherche le contact humain et l affection, et nous suit partout, sans laisse.

 

Elle peut rester seule un moment dans la journée sans soucis. 

 

Pas de chats dans le futur foyer de Kamy.

Elle est identifiée vaccinée et stérilisée. 

 

Contact uniquement par téléphone au 06 04 42 12 01.

Kamy, à son arrivée

Kamy, à son arrivée

  Kamy, 5 ans Décédée
  Kamy, 5 ans Décédée
  Kamy, 5 ans Décédée
Kamy en Roumanie

Kamy en Roumanie

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 22:47
A ma petite princesse

A ma petite princesse

Je me souviens du jour où je suis allée te chercher dans la cave de la mairie. Tu y miaulais dans une cage  trappe. La police nous avait téléphoné au matin, une personne t’avait trouvée , seule au bord de la route dans la ville.  Tu avais à peine 6 semaines. Tu étais affamée. 
Très vite, tu m’as enchantée par ta façon d’être. Tu étais absolument  parfaite. 
Pleine de vie, toujours active , tu as animée nos soirées et nos nuits.

Tu étais unique. Un ange qui a fait un passage sur terre. J’ ai eu l’immense privilège de t’avoir une semaine . 
Tu m’as énormément marquée.  Tu nous as apporté tellement de joies et de bonheur. 
J’espérai tellement avoir la chance de te voir grandir mais la maladie t’a  foudroyée. Tu t’es envolée la nuit dernière . 
Tu laisses derrière toi un vide immense et une peine sans mots 
Tu seras pour toujours dans mon cœur ma princesse 

Morlind

 


Depuis le début de l’été , l’association fait de nouveau face à l’immense misère et cruauté qui frappe les chats et surtout les chattes et les chatons chaque été.
Abandonnés au bord de la route, dans des cartons, séparés  de leur mère et  laissés à l’abandon à quelques jours  d’âge , piégés , tués , euthanasiés  …  

Faites stériliser votre chatte et votre chat  pour empêcher cette souffrance.  Et nourrissez les mères en détresse  qui viennent vous demander de l’aide. Même si elles ne sont «pas à vous » , montrez simplement un peu d’empathie. 
 

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2018 2 25 /12 /décembre /2018 09:05
Hommage à Leilan

Tu es arrivé en mars 2017 avec Hermine et Flina. Vous avez été les premiers à pouvoir profiter du nouveau pré qui venait d'être aménagé. 

Tu es le dernier qui est sorti du camion du marchand. 

Grace à des donateurs nous avions pu vous racheter et vous éviter l'abattoir en Espagne.

 

Les premières années de ta vie, les humains t'ont utilisé pour les courses, mais tu n'as pas été assez rapide.

De caractère plutôt docile, on t'a envoyé travailler en centre équestre où tu as loyalement servi pendant 20ans. 

Puis ils se sont  débarrassés de toi.  Tu es devenu une "charge", "quelque chose qui ne rapporte et ne sert plus" . Et aucune des cavalières que tu as porté sur ton dos et à qui tu as  apporté "le bonheur de l'équitation" n'a voulu faire l'effort de te sauver. 

Tu es arrivé chez le marchand qui vous fait partir pour l'abattage en Espagne. Un long trajet t'attendait pour une mort en souffrance , comme pour de nombreux  autres équidés.

Ton chemin a pris une autre route finalement quand le marchand nous a proposé de vous sauver.

Quand tu es arrivé au refuge, le vétérinaire t'avait immédiatement diagnostiqué comme légèrement emphysémateux. 

Tu étais avide de liberté. Tu ne voulais pas trop être manipulé.

Tu as chéri tes compagnes de pré. Tu était toujours inquiet si l'une d'elles s'en allait. 

Quand la clôture électrique n'était pas sous électricité , tu le savais parfaitement. De nombreuses fois, la voisine m'a téléphoné pour me signaler ta présence sur le pré des voisins. Tu y patûrais calmement.

Tu as pleinement profité de ta retraite. Je suis juste désolée qu'elle ait été si courte.

Au début du mois j'ai bien vu, que tu aurais du mal à passer l'hiver. Je t'ai mis avec les autres fragiles et âgés. Mais je ne pensais pas te perdre si vite, si brusquement.

La veille de ton décès tu mangeais encore tranquillement le foin sous le hangar avec  les autres.

Mais dimanche, quand je t'ai trouvé allongé, j'ai su que le dernier service que je pouvais te rendre était d'appeler le vétérinaire afin qu'il abrège tes souffrances. 

Il est venu rapidement et t'a soulagé avec douceur.

Aujourd'hui tu es libre, libre de trotter , galoper ou aller où tu veux. Plus aucun humain ne pourra avoir un pouvoir.

Adieu cher ami.

 

La Ferme des Rescapés a accueilli 12 équidés en détresse cette année. Ils sont 58 à profiter d'une retraite sur les prés de l'association en ce moment. . 

Pour continuer à en accueillir,  à les soigner, à les nourrir, votre aide nous est indispensable.

Merci pour eux 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 17:06

 

Notre très cher et fidèle ami, Vadim, un chien exceptionnel et majestueux, noble et fier, s'est envolé cet après-midi vers un autre monde. 
Il nous a profondément marquées avec son amour inconditionnel, sa gentillesse et sa tendresse. 
Il nous manquera terriblement. 
Ce fut un grand honneur de t'avoir connu et d'avoir eu la chance de partager avec toi quelques mois, Vadim.
Tu laisses un immense vide derrière toi, que personne ne pourra jamais combler. 
Tu auras eu ta place chez nous. 
Avec tout notre amour !

Vadim en Roumanie

Vadim en Roumanie

 

C' est le chien de compagnie idéal, un gros gabarit en recherche constante de câlins, d'attention et d'affection et qui sait même donner la patte.

Mais sa vie passée misérable a laissé des traces et Vadim ne s'entend pas du tout avec les autres chiens. 

Il devra donc être l'unique compagnon de ses adoptants qui devront être conscients que ce critère ( pas de contact avec ses congénères) engage une véritable responsabilité.

 

Si vous pouvez offrir à Vadim une vie remplie d'affection et un cadre de vie qui prendrait en considération ses besoins n'hésitez pas à nous téléphoner au 06 04 41 80 45.

Vadim à la ferme des Rescapés

Vadim à la ferme des Rescapés

 

 

 

Ci-dessous Vadim en Roumanie

Vadim en Roumanie

Vadim en Roumanie

Vadim est un chien qui recherche désespérément la compagnie.

 

 

Il a besoin de trouver rapidement une famille qui répondra à son grand besoin d'affection et d'attention.

 

 

Rescapé d'une fourrière mouroir de Roumanie où les chiens sont maltraités, il ne garde aucune rancune envers les humains et est en demande constante d'affection.

 

 

Une famille sans autre chien serait pour lui l'idéal.

 

 

C'est un gros gabarit qui fait environ 40kg et il a besoin d'espace.

 

 

Pour tout renseignement, merci de nous contacter au : 06 04 41 80 45.

 

 

 Vadim, mâle croisé berger des carpathes
 Vadim, mâle croisé berger des carpathes
 Vadim, mâle croisé berger des carpathes

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 09:39

Sky est décédée des suites d'une maladie. 

Sky est une belle chienne croisée Labrit agée de 8 ans. Elle est stérilisée et en bonne santé. De caractère un peu craintif mais très gentille.

Jardin clos obligatoire.

Contact par téléphone : 05 65 36 64 85 ou 06 04 41 80 45

Décédée  Sky, une belle chienne
Décédée  Sky, une belle chienne

Partager cet article

Repost0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 10:33
Fly est décédé ce matin

Fly n'avait que 9 mois et  il était un véritable rayon de soleil .

Il est décédé ce matin et nous avons beaucoup de peine.

Il est mort foudroyé en 24h.

Samedi soir il jouait encore avec les autres chiens.

Le vétérinaire n'a pas de certitude quant à la cause de sa mort. Il pense peut-être à une malformation cardiaque et un oedème pulmonaire.

Il va beaucoup nous manquer.

 

Fly est décédé ce matin

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 10:33
Milwaukee nous a quittées
Milwaukee nous a quittées
 
Nous l’avons trouvée morte le 13 janvier au matin. Elle était allongée dans le pré. Apparemment elle a préféré mourir dehors que dans l’étable.
Pour tous ceux qui ne connaissaient pas son histoire : elle a vécu 19 ans enfermée et attachée à une corde, le regard toujours contre le mur, sans soleil, ni lumière. Il y avait un bref moment de lumière seulement si la porte s’ouvrait. Elle a vu toutes ses sœurs mourir au fil des années, puis elle s’est retrouvée seule.
Son propriétaire, atteint de démence, la nourrissait de moins en moins. Il l’oubliait.
C’est une aide familiale qui nous a averties que la vache mourait de faim et de soif à petit feu.
Personne n’intervenait.
J’ai téléphoné maintes fois à la tutelle et au maire mais pendant de longues semaines, rien n’avançait. Les voisins n’ont pas souhaité se mêler de cette affaire. Le sort de cette vache n’intéressait personne.
Finalement, quand nous avions déjà perdu tout espoir, nous avons appris la décision de la tutelle : nous pouvions la récupérer.
Morlind est allée la chercher avec un marchand. Milwaukee n’a pas hésité à sortir de sa prison, même si elle était très paniquée. Nous l’avons enfermée dans un box pendant quelques jours avant de la lâcher dans le grand pré de 15 hectares. Elle a tout inspecté.
Ce n’était pas moi qui m’occupais d’elle au quotidien mais j’aimais beaucoup l’observer, de temps en temps. Elle était souvent dans les collines, le regard dans le lointain. Le vent sifflait autour de son nez. C’était sa place préférée, comme si elle voulait attraper la vue sur les prés et la forêt.
Elle rentrait à l’étable uniquement la nuit et par mauvais temps. Elle n’a jamais traversé le grillage (comme toutes nos autres vaches) ni attaqué d’autres animaux. Au contraire, elle était le « bodyguard » des chèvres .
Chez nous, elle a triplé son poids et elle est devenue une vache très musclée, si bien qu'elle avait presque l’apparence d’un taureau.
Belle, fière et avec une souveraineté tranquille, elle était majestueuse et chaque fois que je la voyais je me disais qu’elle méritait tous nos efforts.
Elle a quitté cette vie comme la lady qu’elle était : discrète et noble.
Elle va me manquer et j’ai l’impression que j’ai perdu un être qui m’a impressionnée par sa dignité et sa résilience envers les humains.
Je me demande de quel droit nous envoyons des millions de vaches à l’abattoir. Je me demande pourquoi nous voyons dans nos habitudes « un droit », alors qu'il s'agit de meurtres, d'un massacre.

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 08:56

Elle a sûrement passé une grande partie de ses quelques années d'existence à avoir faim et à souffrir de ses sabots.

Amanda est arrivée chez nous en hypothermie, complètement affaiblie, maigre, avec des pieds jamais parés. 

Nous n'avons pas pu la sauver. Elle est morte 48h après son arrivée, malgré tous nos efforts. Un particulier, son propriétaire, l'a laissée lentement mourir, faute de soins, avant de s'en débarasser. 

Ici, nous souhaitons lui rendre un dernier hommage. Elle nous a énormément marquées. Sa vie pleine de souffrances se lisait sur sa tête et son corps. 

Signalez les mauvais traitements dont vous êtes témoins. 

 

Souffrance, désespoir, détresse
Souffrance, désespoir, détresse
Souffrance, désespoir, détresse
Souffrance, désespoir, détresse
Souffrance, désespoir, détresse
Souffrance, désespoir, détresse
Souffrance, désespoir, détresse

Partager cet article

Repost0
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 13:57

J'aimerais écrire un hommage à cette magnifique chatte écaille de tortue qui se trouvait dans une fourrière d'un département limitrophe. Sauvage, elle a été capturée par la sipa avec ses petits ; elle n'avait aucune chance. Ses petits ont été tués d'abord, puis elle.

Elle est un symbole pour tous les milliers de chattes sauvages qui sont capturées à cette époque et jusqu'en hiver. Toutes sont destinées à mourir, parce qu'elles sont inadoptables. Dès qu'elles apparaissent dans le jardin d'un particulier pour demander un peu de nourriture, quelqu'un va les piéger ou demander à la mairie de le faire, pour ensuite les euthanasier.

On ne les voit pas dans les refuges parce qu'elles n'y entrent jamais. Quand quelques-unes d'entre elles arrivent ici, à la ferme, elles défendent farouchement leurs petits, prêtes à nous griffer même si nous leur mettons seulement un bol d'eau dans la cage.

Au fur et à mesure elles comprennent qu'on ne leur veut rien de mal, ni à leurs petits. Elles sont très dévouées ; elles bougent quelquefois à peine pendant les semaines durant lesquelles elles allaitent et lèchent leurs chatons.

Quand elles sont plus détendues et qu'elles circulent librement dans la maison, elles échangent quelquefois leurs petits. Une mère s'en va un peu, une autre prend le relais et s'occupe de ses petits en même temps.

S'il y a des chatons orphelins, même plus grands ou plus petits, nous trouvons souvent une mère qui s'en occupe. Il n'y a pas de : « Eux, ce sont les miens, les autres ne sont pas à moi ». Tout chaton qui est seul, qui miaule, qui a faim ou cherche de l'affection trouve une place à côté d'elles. Les mères sauvages sont les mères les plus sociables.

Les voir avec leur immense tendresse et leur attention envers les enfants est un grand bonheur. Il est en même temps partagé avec du chagrin quand je pense à toutes celles qui vont être chassées et tuées avec beaucoup de haine «humaine ».

Si elles ont encore « de la chance », elles vont être séparées de leurs petits beaucoup trop tôt , afin de pouvoir apprivoiser les chatons dès 4 semaines. Le fait qu'ils mangent déjà ne veut pas du tout dire qu'ils sont capables de vivre sans leur mère. A trois mois, un chaton est équilibré et stable pour une adoption ; pas avant. Tous les chats de particuliers qui arrivent ici à l'association, à cause de graves problèmes comportementaux (agression envers les humains ou d'autres chats...) ont été adoptés à l'âge de 4 semaines souvent auprès d'associations.

Nous sommes de plus en plus sollicités par des particuliers pour des chats complètement déséquilibrés. Les chats ont vu des comportementalistes et plusieurs vétérinaires avant d'arriver ici, mais personne n'a pu les aider.

Il y a des phases importantes dans l'enfance (animale et humaine) qu'il n'est pas possible de rattraper.

Il faut énormément de temps, de patience et d'observation respectueuse pour changer leur comportement et parfois de nombreux autres chats !

Je suis sûre que plusieurs personnes vont m'accuser «d'agrandir la misère des chats », parce que je laisse naître des chatons de mères arrivées gestantes à la ferme ou parce que je laisse vivre les chatons avec leur mère.

Attention, quand je suis arrivée ici il y a 18 ans, j'ai dépensé une fortune pour faire stériliser et castrer tous les chats (environ une centaine) qu'on m'a apportés.

J'ai payé pendant 10 ans le plein tarif chez le vétérinaire, sans crier après une fondation ou une association pour m'aider. Ce n'est que depuis 8 ans que nous sommes nous-mêmes une association et que nous payons moitié prix.

La raison pour laquelle je ne laisse pas avorter des chattes gestantes peu de temps avant la mise bas (et pour le moment quelques-unes arrivent à ce stade), c'est parce que c'est trop risqué pour elles. Notre principal vétérinaire pour les chats refuse d'ailleurs de les stériliser quand la grossesse est trop avancée à cause du risque d'hémorragie. Pourtant cela nous a déjà plusieurs fois valu d’être accusées "de faire du trafic avec les chats" ou "de faire de l'argent avec eux".

Nous avons récemment montré à deux bénévoles du refuge de Cahors une de nos chatteries qui abrite surtout des chatons en bas âge ou des mères avec chatons. Il y avait deux belles chattes avec des chatons et maintenant ces bénévoles font courir des rumeurs parce que d'après elles nous faisons un trafic avec des chats à poils long.

Alors, chaque maternité fait un trafic avec les enfants ?

C'est dommage que face à la misère des chats abandonnés et des chats sauvages, les associations et refuges préfèrent se déchirer entre eux plutôt que de travailler ensemble.

Le but commun qui est de diminuer la souffrance, les épidémies et les maladies se perd.

L'ennemi n'est pas le chat sauvage ou la chatte pleine. L'ennemi ce sont les humains non responsables qui ne font pas stériliser leur chatte et aussi leur chat, même s'ils n'en voient pas les conséquences.

Il y a aussi beaucoup d'humains sur la Terre et à mon avis ils font plus de dégâts que les chats errants ou sauvages, mais on ne commence pas à les stériliser à l'âge de 5 ans.

Le problème est que quelques chats libres, stérilisés ou non, dans les villes ou à la campagne, dans un jardin etc, finissent toujours par devenir un « problème ou une gêne » pour les habitants.

Il existe de vrais chats sauvages et aussi de jeunes chatons qui ne s’intéressent jamais à nos câlins (ils partagent déjà une vraie tendresse et de la solidarité entre eux) ; pourquoi cela provoque tellement de haine et d’incompréhension ?

Ne serait ce pas plutôt l'égo humain le problème ?

 

Verena FIEGL

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 22:43

Tous les jours, on se lève en espérant que la journée qui commence ne sera pas trop dure. Ni pour les animaux ni pour nous. Après avoir terminé l’année 2014 avec des problèmes de santé de ma mère (morsure de chat, grande crise d’arthrose), nous commençons 2015 en perdant des amis animaux très chers à notre cœur. Je tiens à rendre hommage à certains d’entre eux. Elles nous ont marqué par leur intelligence, leur force et leur courage. Elles se sont battues pour rester en vie et pour vivre. Elles ont profité de chaque jour qui leur a été offert sur la ferme.

Hommage à Myfair, une jument au caractère d’or, une mère passionnée.

Je me souviens de la nuit où tu as mis au monde ton fils. Tu étais si fière ! Il n’arrivait pas encore à tenir debout, mais il cherchait déjà à téter. Tu lui a tout donné ; ta force, ton amour , ton attention. Il a été ton grand bonheur. Tu ne l’as jamais quitté, de peur qu’il ne te soit enlevé, comme tes autres poulains avant.

Quand nous t’avons racheté au marchand il y a deux ans, il a dit que tu étais « vide ». Il allait t’envoyer à l’abattoir, puisque si tu ne pouvais plus pouliner, tu ne lui étais plus d’aucune utilité. Toute ta vie tu as servi les humains. Tu as sauté par-dessus les obstacles qu’ils ont mis sur ton chemin. Tu as couru pour eux, aussi vite que tu as pu. Tu les as porté sur ton dos. Tu leur as donné trois magnifiques poulains. Mais le jour où ils ont découvert que tu ne leur « rapporterait plus rien », ils ont déclaré que tu étais une « charge », qu’ils ne pourraient pas te garder. Nous t’avons pris au marchand avec une ponette (Sugar), complètement sauvage et terrifiée par l’homme. Sugar a paniqué quand les marchands vous ont chargées dans leur camion. Face à leur violence, tu es restée, malgré ta peur, forte et sage. Vous êtes arrivées toutes les deux blessées. Tu avais une vilaine plaie à un antérieur. Te soigner, laver la plaie n’a pas été facile tous les jours ! Tu étais très distante ; tu ne voulais plus que les humains te manipulent. Pendant les mois qui ont suivis ton arrivée, tu étais comme autiste. Tu ne t'intéressais pas aux autres chevaux. Tu profitais de la nourriture et tu appréciais qu’on te laisse tranquille. Et puis, au début de l’automne, tu nous a offert une grande surprise. Tu commençais à avoir un joli ventre rond ! Le vétérinaire et les marchands s’étaient trompés. Tu portais un splendide poulain. Wounded Knee est né le 15 novembre 2013 dans la nuit. Pendant les 5 premiers mois de sa vie, vous étiez à l’étable, au cœur de la ferme. Vous voir tous les jours, venir t’apporter ta ration et te soigner ont été un plaisir. Quand ton fils a commencé à se promener dans l’étable et que tu ne pouvais pas le suivre, tu as immédiatement eu peur. Tu ne l’as jamais quitté du regard. Au printemps, nous avons aménagé un tout nouveau pré pour toi et Wounded Knee. Le petit veau vous a rejoint. Tu l’as adopté et tu as essayé de lui apprendre les bonnes manières !!! Wounded Knee aimait l’embêter et jouer avec lui.

Ce soir, quand nous avons sorti ton corps du pré, ils étaient tous les deux perdus. Wounded Knee a galopé dans tous les sens. Le veau a senti ton corps et a tapé des pieds au sol, comme pour dire : "Myfair, lève-toi…" Wounded Knee a encore plusieurs fois henni dans la soirée.

Ce pré que vous occupiez, cet espace de la ferme, c’était le vôtre. Il suffisait que vous entendiez ma voix pour hennir et venir chercher votre ration quotidienne. Ne plus jamais te voir descendre derrière les jeunes, me regarder avec tes magnifiques yeux, va me manquer.

Quand tu as eu de la diarrhée, la semaine dernière, j’ai tout de suite eu peur, mais tu as bien réagi au traitement. Mais tu étais fatiguée. Tu ne te sentais pas bien. Quand je t’ai vue en vie pour la dernière fois, tu mangeais ta ration avec Wounded Knee.

Quelques jours avant la mort de Myfair, nous avons du faire euthanasier Sihamoon. Elle était arrivée à la ferme au début de l’année. Jument d’élevage, elle a été poulinière jusqu'à l'âge de 21 ans, après être sortie des courses d’endurance. Nous l’avons trouvée allongée dans son box. Malgré une perfusion et des médicaments, elle n’a plus réussi à se relever.

Le plus dur dans ce travail auprès des animaux, ce ne sont pas les longues journées et les courtes nuits, mais la souffrance à laquelle nous sommes confrontés quotidiennement. Voir mourir et perdre ceux que l’on aime, ceux qui ont partagé nos journées, nos vies, qui nous ont apporté joie et bonheur, est un poids immense. Certains animaux arrivent dans un état qui laisse peu d’espoir. Ils n’auront plus que quelques jours à vivre, d’autres quelques mois. Même si nous savons qu’ils sont condamnés, on espère toujours un miracle. Contrairement à ce que certains pensent, on ne s’habitue jamais à la mort. Elle est toujours aussi douloureuse et destructrice. Elle nous vide de toute énergie. Il y a quelques jours, nous avons fait le compte-rendu des entrées et sorties d’animaux sur la ferme en 2014. Ceux qui le liront y verront des chiffres. Nous, nous y voyons des êtres vivants ou disparus, des amis ou des animaux qui nous ont honorées un moment de leur présence. Des images défilent dans notre tête…

Le seul moyen pour moi d’oublier par moment les disparus, est de continuer, de me concentrer sur tous ceux qui ont encore besoin de nous, qui nous attendent. Car ce qui est certain, c’est qu’ils valent la peine qu’on leur donne notre énergie, notre temps, notre amour, notre vie.

Partager cet article

Repost0

Contacter L'administrateur

  • : La ferme des rescapés
  • : Ce blog décrit les actions de l'association "La ferme des rescapés", située dans le sud-ouest de la France (Lot). Cette asso lutte activement contre la maltraitance et l'abandon des animaux. Elle s'oppose également à l'envoi d'animaux à l'abattoir, à la présence d'animaux dans les cirques et à l'exploitation des animaux en général.
  • Contact

L'association

Dans le Lot, sauvés de l’abattoir, de l’euthanasie, de la cruauté ou de l’irresponsabilité, près de 600 animaux de compagnie et d’élevage vivent sur notre ferme-refuge de 29 ha, véritable havre de paix pour eux.

 

Recherche

ACTUALITES

AVIS A TOUS LES TEAMERS !

Teaming, problèmes et solutions

Lire la suite ici

Contacter l'association

léphone : 05 65 36 64 85

ou 06 04 41 80 45

Adresse : La Ferme des rescapés

Chez Mme Verena Fiegl

Le Fraysse

46700  Cassagnes  

Mail : protectionanimaux46@gmail.com

 

Notre site web

Sur notre site web

vous trouverez tous les moyens de nous aider

(dons matériels, bénévolat, achats solidaires, micro-don...)

Faire un don grâce à Paypal

 

L'adoption sauve une vie !

Les adoptions sont indispensables pour que nous puissions continuer

à accueillir des chiens en grande détresse.

La suite ici

Utiliser le moteur de recherche LILO

Appel à la mobilisation !

Aidez-nous en utilisant le moteur de recherche LILO !

C'est 100 % gratuit !

Lire la suite ici

Notre fiche sur Lilo