Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 21:57

 

Rapport de l’année 2011 de l'association protection animale

La Ferme des Rescapés

 

 

Verena et Morlind Fiegl

Le Fraysse

46700 Cassagnes

Tel : 05 65 36 64 85

Email : protectionanimaux46@gmail.com

Adresse blog : http://lafermedesrescapes.over-blog.org/

 

 

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

 

Nous avons voulu commencer ce rapport de l'année 2011 par un grand remerciement à toutes les personnes qui nous ont soutenues financièrement, matériellement ou par leur précieux travail.

Malgré toute cette aide, l'année fut très rude.

Jamais auparavant nous n'avions été confrontées à autant d'animaux abandonnés et négligés.

 

 

Les chats :

 

L'association a été submergée par des chats et des chatons retrouvés dans la rue, malades, dont de nombreux ont pu être accueilli au cours de cette année.

Certains ont été trouvés dans une poubelle, dans les bois, dans la rue, dans un jardin. D'autres viennent de personnes qui ont été expulsées.

 

Mais les animaux ne sont pas que des victimes, ils peuvent être de vrais héros. Certaines mères-chattes se sont battues, pour leurs petits, contre des hommes et des chiens, alors qu'elles n'avaient ni abri, ni nourriture.

 

Un exemple de notre travail :

On nous a signalé le cas d'une vingtaine de chats squelettiques et malades, vivant dans un jardin, au centre d'une ville.

Personne n'était prêt à les aider, au contraire le voisinage était hostile. Leur apparence pitoyable dérangeait l'image touristique de la ville.

Même si tout le monde voulait se débarrasser d'eux, nous avons été obligés de les piéger la nuit : nous avons retrouvé des chats morts mutilés et maltraités.

 

 

Après deux semaines de travail, nous avons piégé 16 chats, dont 2 qui n'ont pas survécu malgré tous nos efforts. Ils étaient déjà trop faibles, comme 6 autres qui sont morts de faim, avant que nous ayons pu les piéger.

Après quelques mois chez nous, leur poids avait triplé, ils sont devenus affectueux et sociables.

 

Les chiens :

 

Face au grand nombre de chiens qui vivent avec nous (45) et face aux difficultés pour les placer correctement, nous avons pu accueillir seulement 5 chiens cette année.

Une jeune chienne Griffon, abandonnée sur une autoroute et 4 chiens d'une fourrière, destinés à l'euthanasie. 3 de ces 4 chiens sont jeunes et de race, en bonne santé, comme la plupart des chiens qui sont quotidiennement euthanasiés dans les fourrières et refuges en France.

Avec Internet, beaucoup de personnes achètent un chiot, sans réfléchir à ses besoins futurs de compagnie et d'éducation. Nous recevons 5 appels par semaine de personnes qui sont dépassées par l'énergie et la destruction (!!!) de leur jeune chien.

 

 

Les chèvres et les équidés :

 

Notre région a été sévèrement touchée par la sécheresse cette année, entraînant une flambée des prix du foin et de la paille.

Certains éleveurs ont envoyé leurs animaux plus tôt à l'abattoir, d'autres ont simplement réduit les quantités de fourrage.

 

55 chèvres réformées et chevreaux ont commencé une nouvelle vie, cette année, à La ferme des rescapés. Elles y ont découvert la liberté, le soleil, l'herbe et la nourriture à volonté.

 

Nous avons sorti 2 poneys de l'enfer des foires chevalines et offert une retraite à 3 chevaux gravement maltraités, négligés et exploités.

 

Exemple : Julia, jument de race Trotteuse :

Débourrée à 1 an.

Première course à 2 ans.

Réformée et blessée à 6 ans.

Elle évite de justesse la boucherie et devient poulinière. Premier poulain 1 an plus tard.

Deuxième saillie : fausse couche causée par de mauvaises conditions de vie (ni abri ni nourriture suffisante).

Son propriétaire tente une nouvelle saillie, sans changer ses conditions de vie, qui se soldera par un échec.

Julia tombe gravement malade. Son propriétaire souhaite alors se débarrasser rapidement d'elle.

Elle arrivera chez nous squelettique et presque mourante. Elle souffre aujourd'hui encore d'un grave emphysème.

Les lésions dues à la maltraitance et la négligence dont elle a été victime sont tellement graves que son espérance de vie est très réduite (moins d'un an).

 

Son ancien propriétaire, un jockey, est en train de recommencer cette même exploitation sur l'unique poulain de Julia.

 

L'association a également épargné l'abattoir à 70 poules de réforme, d'une batterie d'élevage et a offert une retraite à une dizaine de brebis.

 

 

Je ne veux pas finir ce rapport sans rendre hommage à tous les chers animaux qui sont arrivés ici, mais que nous n'avons pas pu sauver :

Des chatons qui nous ont tant touchées avec leur charme tendre, leur peur, leur insouciance et leur joie. Trop malades, trop négligés, ils ont lutté désespérément avec nous, pour la vie, mais ils ont du enfin abandonner.

Des chèvres qui sont arrivées chez nous, juste pour manger enfin à leur faim, mais qui furent emportées après quelques heures, quelques semaines... par une pneumonie jamais soignée ou simplement parce qu'elles avaient trop été exploitées.

Nous nous souviendrons pour toujours de leurs derniers regards, qui semblaient dire : «Désolé, mais je ne peux plus ».

 

J'aimerais rendre un hommage spécial à «Grossmutter», une chatte âgée, sans foyer ni propriétaire. Elle avait chaque année 3 portées de chatons, qu'elle apportait pleine de fierté à la personne qui lui donnait à manger.

Finalement, cette dernière nous a demandé de la prendre avec ses chatons. Elle est restée enfermée dans un piège chez le vétérinaire, pour sa stérilisation, plusieurs jours sans eau ni nourriture, sous prétexte qu'elle était «trop sauvage».

Chez nous, elle n'a pas arrêté de ronronner sur le lit. Mais elle était trop fatiguée, jamais elle n'avait été vermifugée. Un virus l'a emportée. Durant ce peu de temps où elle a vécu avec nous, elle a montré une telle dignité, une telle bonté et une telle gratitude que personne n'a mérité.

Ce fut un grand honneur de l'avoir rencontrée.

 

Toute cette peine pour nous, toute cette souffrance pour les animaux, mais aussi notre révolte et notre colère contre des personnes qui abusent, exploitent et font mourir des animaux sensibles et intelligents sans aucuns scrupules...

Si nous continuons malgré une énorme tristesse, quelquefois, c'est seulement parce qu'une chose est sûre :

Ils n'ont que nous et nous avons besoin de votre aide.

Merci infiniment pour eux.

 

Tous les animaux et humains de La Ferme des rescapés vous souhaitent de joyeuses fêtes, ainsi qu'une bonne année 2012. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La ferme des rescapés - dans Rapport de fin d'année
commenter cet article

commentaires

jacqueline labrousse 10/12/2011 00:28

bonjour, vous avez très généreusement recueilli les deux chatons que la maman trouvée dehors avait fait naitre chez nous. Je vous les ai confiés à la fin de l'été et je sais qu'ils sont bien chez
vous. Nous avons réussi à sociabiliser le 3e chaton que nous avons finalement adoptés. Nous avons donc maintenant 4 chats ! Nous avons bien sûr fait stériliser la maman. J'ai vu avec mon mari, quel
dévouement et amour vous portez aux animaux et quel travail de tous les jours. Bien amicalement Jacqueline LABROUSSE (MONTIGNAC 24)

Contacter L'administrateur

  • : La ferme des rescapés
  • La ferme des rescapés
  • : Ce blog décrit les actions de l'association lotoise "La ferme des rescapés". Cette asso lutte activement contre la maltraitance et l'abandon des animaux. Elle s'oppose également à l'envoi d'animaux à l'abattoir, à la présence d'animaux dans les cirques et à l'exploitation des animaux en général. Sur sa ferme-refuge cohabitent près de 600 animaux de compagnie et de ferme rescapés.
  • Contact

L'association

Dans le Lot, sauvés de l’abattoir, de l’euthanasie, de la cruauté ou de l’irresponsabilité, près de 600 animaux de compagnie et d’élevage vivent sur notre ferme-refuge de 29 ha, véritable havre de paix pour eux.

 

Recherche

Une marraine pour notre Refuge

Samedi, nous avons reçu la visite d’une invitée spéciale, l’humoriste végane Christine Berrou.

Lire la suite

Contacter l'association

léphone : 05 65 36 64 85 ou 06 04 41 80 45

Adresse : La Ferme des rescapés

Chez Mme Fiegl

Le Fraysse

46700  Cassagnes  

Mail : protectionanimaux46@gmail.com

 

Le Site

Venez découvrir notre site web ! Vous y trouverez des galeries photo, nos animaux à l'adoption, comment nous aider...

http://la-ferme-des-rescapes.org/

Faire un don grâce à Paypal

 

Don d'1euro par mois grace à Teaming



Nos vidéos

Les animaux devant la caméra...

C'est ICI