Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 10:40

Une bénévole de l'association a inscrit la Ferme des Rescapés sur Teaming en octobre. 

Une nouvelle aide précieuse pour l'association. 

A partager !

 

La Ferme des Rescapés sur Teaming
La Ferme des Rescapés sur Teaming

Pour aider et faire connaître l'association, nous recherchons des personnes pour distribuer ou afficher des flyers de l'association autour de chez elles (vétérinaires, biocoop, salon de toilettage...)

Une autre bénévole s'occupe à présent des envois. Vous pouvez directement lui transmettre votre adresse et le nombre de dépliants que vous pensez pouvoir afficher, à l'adresse mail suivante :

elisabeth.virgo@orange.fr 

Merci beaucoup d'avance

La Ferme des Rescapés sur Teaming
Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 09:07
Photos décembre 2016
Photos décembre 2016
Une jument sauvée de l'abattoir à la fin de l'année 2016

Une jument sauvée de l'abattoir à la fin de l'année 2016

Photos décembre 2016
Photos décembre 2016
Deux juments sauvées de l'abattoir à la fin de l'année 2016

Deux juments sauvées de l'abattoir à la fin de l'année 2016

Photos décembre 2016
Photos décembre 2016
Photos décembre 2016
Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 07:59

Tous les animaux de la Ferme des Rescapés, ainsi que Verena et Morlind, vous souhaitent une bonne nouvelle année.

Qu'elle vous apporte le meilleur, à vous et à vos proches !

Nous remercions tous ceux qui ont soutenu la ferme en 2016 et nous espérons que nous serons encore plus nombreux en 2017 pour continuer notre combat.

Un immense MERCI aux bénévoles qui nous ont apporté une aide précieuse.

Merci à Patricia et Babeth pour votre travail informatique et votre fidèle soutien ces dernières années. Merci infiniment pour l'aide que vous offrez aux animaux.

Merci à Pierre et Mr Germier pour vos trajets pour amener des animaux chez le vétérinaire ou aller les chercher. Merci pour toutes les vies sauvées. 

Merci à Lapin pour tous les coups de main, les trajets, ton soutien. Ton aide nous est très précieuse.

Un immense Merci à Joseph pour votre travail, vos constructions et réparations. Les animaux vous remercient pour tout ce que vous leur avez apporté. Vous êtes un soutien indispensable pour la Ferme. 

Merci à Hélène pour tout ton travail et toute ton aide cet été.

Merci à Marine, Anne-Marie, Annie et à tous ceux qui sont venus quelques heures à la ferme apporter leur soutien.

Merci aux donatrices et donateurs sans lequels rien de tout cela ne serait possible.

Merci à vous tous.

Nous espérons que tous ensemble nous arriverons à maintenir l'activité de la Ferme des Rescapés le plus longtemps possible. Des centaines de vies dépendent de son existence et profitent tous les jours de la chance qui leur a été offerte ici.

Voici quelques photos.

 

 

 

Bonne nouvelle année
Bonne nouvelle année
Bonne nouvelle année
Bonne nouvelle année
Bonne nouvelle année
Bonne nouvelle année
Bonne nouvelle année
Bonne nouvelle année
Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 07:16
La chèvre de réforme fait à nouveau quelques pas
La chèvre de réforme fait à nouveau quelques pas

La Ferme des Rescapés avait recueilli la semaine dernière une chèvre de réforme qui n'arrivait plus à se lever, par faiblesse et manque de soins. 

Après plusieurs jours de soins intensifs, de patience et de temps passé avec elle, nous avons réussi à faire en sorte qu'elle se tienne debout à nouveau et qu'elle effectue quelques pas. 

Elle est toujours très faible mais elle fait preuve d'une grande volonté. Elle est très douce de caractère et sensible.

Malgré sa maigreur extrême, nous espérons qu'elle se rétablira avec le temps. 

La chèvre de réforme fait à nouveau quelques pas
Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 08:11
Chères lectrices, chers lecteurs,
 
Cette année fut du jamais vu en matière d’abandon. Déjà, au début de juillet, tous les refuges et associations autour de nous étaient complets. Les fourrières du sud nous ont apporté des dizaines de chats et de chatons qui étaient sur une liste d’euthanasie parce qu’aucun refuge ne pouvait encore les prendre. Nous travaillons jour et nuit pour faire face à cette misère.
La situation pour les chiens et les animaux de ferme n’est guère meilleure. Chaque jour nous recevons des signalements d’animaux délaissés ou en train de mourir de faim. Quelquefois nous récupérons des moutons, chèvres, chevaux, etc avec des lésions irréversibles.
Les cas de maltraitances envers les animaux augmentent considérablement. Nous avons accueilli plusieurs chatons blessés parce qu’ils ont été jetés d'une voiture. Des chats mourants ou grièvement blessés, parce qu’ils ont été écrasés volontairement par des jeunes qui s’amusaient. 
Nous accueillons de plus en plus de chats « sociables »  mais terrorisés parce qu’ils ont été maltraités par leurs maîtres. 
Avec tous les animaux qui sont arrivés et avec les travaux nécessaires pour les aménagements, nous sommes aussi financièrement à bout de souffle.
C’est pour cela que je me permets de vous demander de l’aide et du soutien pour cet hiver. Des centaines d’animaux de cette ferme en ont besoin. 
 
Je vous souhaite de bonnes fêtes et tous mes meilleurs vœux. 
Bien cordialement
 
Verena Fiegl
Le mot de la présidente
Le mot de la présidente
Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 00:56
La souffrance commence avant l'abattoir
La souffrance commence avant l'abattoir
La souffrance commence avant l'abattoir

Aujourd'hui, La Ferme des Rescapés a recueilli 3 chèvres de réformes d'un élevage laitier. 

Deux d'entre elles sont âgées de 2 ans. L'une a été réformée parce qu'elle n'a plus qu'un pis et l'autre " ne prend pas le bouc"  ce qui veut dire qu'elle ne tombe pas en gestation et par conséquent, qu'elle ne produit pas de lait. 

Elles sont nées dans un élevage et ont toujours été enfermées en bâtiment. Jamais encore elles n'ont pu manger de l'herbe dans un pré ni profiter du soleil.

Etant donné qu'elles ne connaissent rien et qu'elles ont connu la violence, elles sont peureuses mais curieuses. 

La troisième chèvre de réforme est dans un très mauvais état et ne peut plus se lever, mais contrairement à ce que certains peuvent penser, elle est loin d'être une exception dans son genre. Nous trouvons régulièrement des animaux en souffrance dans des élevages de chèvres laitières.

Mais, la plupart du temps, ces animaux meurent dans les bâtiments dans lesquels ils sont enfermés et leur souffrance est ainsi bien cachée. Et, malheureusement, presque personne ne s'intéresse à leur triste sort.

Les fromages de chèvres sont vendus avec une belle publicité mensongère qui prétend que les animaux sont heureux et libres. 

 

La souffrance commence avant l'abattoir
La souffrance commence avant l'abattoir

Agée de 4 ans, cette chèvre de réforme est atteinte d'arthrite et a souffert d'un grand manque de nourriture. Elle est tellement affaiblie qu'elle ne peut plus se lever. 

 

Les ongles des pieds sont tous à faire.

Les ongles des pieds sont tous à faire.

Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 09:38
Christine apporte son aide

Environ cinq fois par an, La Ferme des Rescapés achète 1 tonne de boites déclassées pour chat dans une entreprise, à Villeneuve sur Lot. Elles sont moins chères que dans les commerces. 

Cette semaine, nous y sommes allées, et une fois de retour à la ferme, il a fallu tout décharger et distribuer aux différents endroits : aux chatteries, aux maisons pour chats et aux chats libres. Christine, une de nos vieilles pensionnaires, nous a apporté tout son soutien !

Le camion était bien rempli, car l'association doit également acheter deux fois par semaine des granulés de bois que nous utilisons comme litière pour les chats. C'est ce que nous avons pu trouver de plus économique. 

Un supermarché du Lot-et-Garonne apporte aussi son soutien à l'association en donnant les fruits et légumes déclassés et abimés, au profit des animaux.

 

Christine apporte son aide
Christine apporte son aide
Christine apporte son aide
Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 08:17
Quelques photos
Quelques photos
Quelques photos
Quelques photos
Quelques photos
Quelques photos
Quelques photos
Quelques photos
Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 07:26

 

Garder force et courage, un défi quotidien 
 
Pour des centaines d’animaux, la Ferme des Rescapés est un refuge sacré. Leur vie dépend de son existence. Si leur route  n’avait pas croisé la nôtre, ils seraient morts euthanasiés en fourrière, empoisonnés ou abattus. 
Tous les matins je me lève en sachant que les 18 prochaines heures ne seront faites que de soins, de ménage, de rangement et d’entretien, car pour tenir propre et en bon état tous les lieux qu’occupent les animaux, il faut la journée et une partie de la nuit. Et le lendemain, il faut tout recommencer à zéro. Nettoyage des innombrables bacs à litière, des centaines de kilos de linge sale, nettoyage du sol,  des meubles, des fenêtres, des parcs, des étables, des boxes… Notre travail est infini. 
Quel que soit le temps qu’il fait, notre état de santé, notre moral, notre force ou fatigue, nous devons affronter tous les jours une montagne de travail et de responsabilités.
 
Cette année encore, notre engagement auprès des animaux nous a montré la violence, l’indifférence, l’égoïsme et la haine de beaucoup d’humains. Nous avons dû faire face à une hausse des abandons et à une violence croissante envers les chats. 
On nous a apporté des chatons qui ont été jetés d’une voiture, avec le visage tuméfié. Beaucoup ont été trouvés dans des poubelles ou simplement au bord de la route. 
Nous avons aussi accueilli beaucoup de jeunes mères chattes, dont les propriétaires se sont débarrassés en même temps que de leurs chatons. Enormément de personnes ne montrent aucun réel attachement envers leurs animaux qu’ils ont parfois eus pendant plusieurs années. Même s’ils les ont soignés pendant quelques années, un divorce, un déménagement, une difficulté,… ne les empêche pas de les abandonner sans penser aux conséquences que cela aura pour l’animal. Il est vrai que certains veulent garder bonne conscience quand ils abandonnent leur animal mais pour d’autres, un animal cela se remplace et n’a ni valeur ni sentiment.
Récemment, une dame nous a téléphoné. Elle tenait un stand sur un marché de Noël. Une chatte squelettique est arrivée au milieu des commerçants. Si quelques femmes comme elle, ont eu pitié et lui ont donné à manger, d’autres sont restées indifférentes sous prétexte  de ne pas vouloir s’impliquer ou de ne pas être responsables. Pire, des hommes ont immédiatement menacé de  tuer la chatte si elle continuait à traîner dehors alors qu’elle ne les dérangeait pas le moins du monde.
Pourquoi tant de haine et de violence contre un pauvre être d’à peine 1,5 kilogramme ? 
Le nombre de chats errants ou sauvages qui chaque année sont tués ou empoissonnés parce qu’ils « dérangent » est hallucinant.
 
La Ferme des Rescapés n’accueille qu’une infime goutte d’eau de la souffrance animale. Des milliards d’animaux sont tués chaque année en France.
Mais pour ceux qui trouvent refuge à la Ferme, c’est une chance, la seule qui va leur permettre de continuer à vivre, d’échapper à la mort et à la violence. Ici ils trouvent habitat, chaleur, nourriture à volonté et paix. 
C’est pour eux, pour qu’ils puissent vivre, que tous les matins je rassemble mon énergie et mon courage pour affronter une dure et rude journée de travail, de combat, de soucis financiers, de peine … Car quand on travaille avec  des êtres vivants, on côtoie aussi la mort. Et contrairement à ce que pensent beaucoup, on ne s’y habitue jamais.
J’essaye d’apprendre à  connaître le mieux possible chaque animal qui arrive ou vit ici. Avec certains, je noue des liens plus proches qu’avec d’autres. Certains nous marquent aussi beaucoup par leur histoire, leur passé, leur courage, leur force, leur merveilleuse façon d’être.  Chacun est unique.
 
La perte d’un animal est toujours un échec, une peine, une souffrance. Beaucoup laissent un vide derrière eux, des images, des souvenirs qui nous poursuivent. Nous les pleurons, ils nous manquent malgré la présence des autres.
Parfois il faut accepter de les laisser partir, même si personnellement on n’est pas « prêt » pour leur départ. Nos sentiments et états d’âme n’ont pas d’importance. Nous essayons tout pour les sauver, mais parfois la mort est simplement venue les  emmener et il est de notre devoir d’abréger  les souffrances de leurs dernières heures.
Au cours de ces derniers mois, j’ai dû faire euthanasier 3 de mes chevaux du refuge. Pour deux d’entre eux, je savais que la mort les frapperait bientôt. Pour le troisième, elle m’a prise par surprise. A tous, j’ai essayé de leur donner encore une chance. J’ai essayé qu’ils se relèvent. Mais des miracles, il n’y en a presque jamais. Alors, je téléphone au cabinet vétérinaire, j’attends qu’un vétérinaire vienne et je laisse ceux que j’aime s’en aller. 
Que ce soit des chevaux, des chats, des chèvres,.. peu importe. Souvent on a des regrets de ne pas avoir fait ceci ou cela, de ne pas leur avoir octroyé plus de temps. Nos remords nous poursuivent, nous hantent, nous sommes nous-mêmes notre juge le plus sévère, car nous les aimons, les respectons ; nous nous sentons responsables. 
Nous ressentons chaque jour le vide qu’ils ont laissé derrière eux et notre peine est quotidienne . Nous devons malgré elle faire notre travail, soigner tous les autres animaux, recevoir des personnes, continuer.
Nous devons nous battre pour trouver l’argent nécessaire pour leur nourriture,  les soins vétérinaires, l’eau, l’électricité, les travaux d’entretien… 
Nous avons envoyé des dossiers de demande d’aide à beaucoup d’organismes, de grandes associations ou sites. Mais seules la Fondation Richard, la Fondation 30 millions d’Amis et la Fondation Brigitte Bardot ont renouvelé leur précieux soutien à La Ferme des Rescapés. Une aide capitale et indispensable, mais qui est bien loin de couvrir tous nos frais. 
Seuls vos dons nous permettront de continuer notre combat. Votre aide décidera de l’avenir de La Ferme des Rescapés.
Pour tous les animaux qui vivent ici ou ceux pour lesquels on vient frapper à notre porte, La Ferme des Rescapés est un lieu indispensable et unique, car contrairement à beaucoup d’autres refuges,  elle accueille des animaux qui ne sont pas adoptables. Animaux sauvages, malades ou difficiles, ici ils peuvent finir leur vie.
C’est pourquoi, je vous prie aujourd’hui, de les aider, de leur permettre de vivre. 
Parlez de La Ferme des Rescapés autour de vous, demandez  et distribuez des flyers et si vous apportez votre aide financière à l’association, alors sachez que votre don sera utilisé intégralement pour les animaux. 
Mon travail et celui de ma mère est exclusivement bénévole. Nous n’avons aucun salaire et nous privons de tout pour tenir cette Ferme.
 
Morlind Fiegl
 
 
 
Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 07:18

Cherche dons de vêtements (tee-schirt, gilet, pull, jean, chaussettes...) taille 38.

Chaussures taille 41.

Merci d'avance

Repost 0
Published by La ferme des rescapés
commenter cet article

Contacter L'administrateur

  • : La ferme des rescapés
  • La ferme des rescapés
  • : Ce blog décrit les actions menées par l'association protection animale "La ferme des rescapés". Cette asso lutte activement contre la maltraitance et l'abandon des animaux. Elle s'oppose également à l'envoi d'animaux à l'abattoir, la présence d'animaux dans les cirques et l'exploitation des animaux. Sur la ferme de l'asso cohabitent près de 500 animaux de compagnie et de ferme rescapés.
  • Contact

L'association

L'association protection animale "La ferme des  rescapés",  lutte contre l'abandon, la maltraitance, l'envoi d'animaux à l'abattoir, la présence d'animaux dans les cirques...

Sur la ferme de l'association cohabitent près de 600 animaux de compagnie et de ferme rescapés.

Recherche

Site

L'association est en train de monter un site internet. Vous y trouverez une galerie photo, nos animaux à l'adoption, .....

http://la-ferme-des-rescapes.org/

Contacter l'association

Vous pouvez contacter l'association :

- soit par téléphone : 05 65 36 64 85    ou 06 04 41 80 45

- soit par courrier :  La ferme des rescapés

                                 Chez Mme Fiegl

                                  Le Fraysse

                                  46700  Cassagnes  

- soit par mail : protectionanimaux46@gmail.com