Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 20:28

J'ai passé ma vie entière enfermée dans un bâtiment. Pendant 6 ans, j'ai été une machine qui devait fonctionner. En échange, on ne m'offrait rien, au contraire plus d'une fois j'ai du me battre pour ma nourriture.

Au cours des dernières années de ma vie, j'ai vécu dans un élevage où règne la peur. La peur de l'homme, de ses mains violentes, du bâton, des coups de pied...

Nous n'avons pas à manger à volonté pendant la journnée, une ration le matin et une le soir c'est tout. Jamais assez pour tout le monde, surtout en hiver.

Beaucoup de mes soeurs ont mis bas au cours du mois de février. Dehors, il a plu énormément, pendant des jours, sans fin. Tout le monde a du penser que nous étions à l'abri de ce "sale temps", mais au fur et à mesure que les jours s'écoulaient, notre étable s'est remplie d'eau. Tout était humide. Tout un côté était devenu une grande mare d'eau mélangée à notre urine et à nos excréments. Mes soeurs ont été obligées de mettre bas sur ce sol humide, froid et sale. Elle sont mortes par dizaine, sans parler de leurs petits. Hypothermie, infections, extrême fatigue due au manque de nourriture... Nous les avons vu souffrir des heures à côté de nous. Les lundis matins, avant le ramassage des cadavres pour l'équarisseur, l'odeur était épouvantable. Une de mes soeurs n'a pas réussi à avoir son deuxième petit. Il était mal placé. Les vétérinaires disent que nous survivons très mal aux césariennes. Inutile de les appeller. L'homme a alors mis sa main en elle, et lui a tout déchiré. Elle a crié, crié et crié de douleur, avant de succomber.

Nous donnons tout à l'homme. Nos bébés, que nous avons portés pendant 5 mois dans notre ventre, notre lait qui ne vous est pas destiné, et plus tard notre chair.

Mais personne n'est capable de nous traiter avec respect du début jusqu'à la fin. L'argent, c'est lui qui influence chaque décision.  

Pendant trois jours, une vache de l'élevage voisin a pleuré son magnifique veau de 5 mois. Elle a eu le droit de le chérir, de l'élever, de le garder pendant 5 mois. Alors qu'ils étaient couchés unis ensemble dans le pré, on le lui a arraché. Tout le monde a crié, la mère, son petit désespéré... Comme ses frères et soeurs avant lui, il est parti pour l'Italie.

Pourquoi ?? Son éleveur est un homme correct qui nourrit et soigne ses animaux convenablement. Mais il reçoit plus d'argent si ses veaux traversent une frontière d'un autre pays européen. A cause des primes et subventions de l'UE.

Le chemin qui le sépare de l'abattoir sera long.

 

Quoi que nous soyons, nous subissons la violence des hommes. Nous sommes exterminés.

 

Pour en revenir à moi, je me suis battue pendant 6 ans. Jusqu'au dernier jour. Peu de temps avant ma mise bas, alors que j'étais à bout de force, on m'a amenée dans un autre endroit.

C'est là que j'ai mis au monde mes dernières filles. L'une est morte peu après la naissance. Avec l'autre, j'aurais pu pour la première fois découvrir une autre vie. Mais mon corps m'a lâchée.

J'ai vu ma fille faire ses premiers pas.

Je n'ai plus été capable de l'allaiter, alors que j'aurais tant voulu lui donner mon lait. 

Ma dernière fille, mon dernier enfant, la seule survivante. Elle est la seule qui ne connaîtra pas la pire face des humains. Non, elle ne sera pas qu'un numéro, un produit ou un objet sans valeur. Elle est ma fille. Ma grande fierté.

 


 

Pearl, sa fille, une chevrette, grandit à la ferme des rescapés. 

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
C'est hélàs la triste réalité pour des milliers d'animaux livrés a la méchanceté de l'homme qui se dit humain !!! Cette histoire m'as complètement bouleversée.<br /> <br /> Bravo a vous pour ce que vous faites pour ces pauvres rescapés !!!
Répondre
C
Merci, les filles...tout cela est d'un triste...et en même temps, sauver ne serait qu'un seul d'entre eux...c'est l'espoir à nouveau....
Répondre

Contacter L'administrateur

  • : La ferme des rescapés
  • : Ce blog décrit les actions de l'association "La ferme des rescapés", située dans le sud-ouest de la France (Lot). Cette asso lutte activement contre la maltraitance et l'abandon des animaux. Elle s'oppose également à l'envoi d'animaux à l'abattoir, à la présence d'animaux dans les cirques et à l'exploitation des animaux en général.
  • Contact

L'association

Dans le Lot, sauvés de l’abattoir, de l’euthanasie, de la cruauté ou de l’irresponsabilité, près de 600 animaux de compagnie et d’élevage vivent sur notre ferme-refuge de 29 ha, véritable havre de paix pour eux.

 

Recherche

ACTUALITES

AVIS A TOUS LES TEAMERS !

Teaming, problèmes et solutions

Lire la suite ici

Contacter l'association

léphone : 05 65 36 64 85

ou 06 04 41 80 45

Adresse : La Ferme des rescapés

Chez Mme Verena Fiegl

Le Fraysse

46700  Cassagnes  

Mail : protectionanimaux46@gmail.com

 

Notre site web

Sur notre site web

vous trouverez tous les moyens de nous aider

(dons matériels, bénévolat, achats solidaires, micro-don...)

Faire un don grâce à Paypal

 

L'adoption sauve une vie !

Les adoptions sont indispensables pour que nous puissions continuer

à accueillir des chiens en grande détresse.

La suite ici

Utiliser le moteur de recherche LILO

Appel à la mobilisation !

Aidez-nous en utilisant le moteur de recherche LILO !

C'est 100 % gratuit !

Lire la suite ici

Notre fiche sur Lilo