Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 13:57

J'aimerais écrire un hommage à cette magnifique chatte écaille de tortue qui se trouvait dans une fourrière d'un département limitrophe. Sauvage, elle a été capturée par la sipa avec ses petits ; elle n'avait aucune chance. Ses petits ont été tués d'abord, puis elle.

Elle est un symbole pour tous les milliers de chattes sauvages qui sont capturées à cette époque et jusqu'en hiver. Toutes sont destinées à mourir, parce qu'elles sont inadoptables. Dès qu'elles apparaissent dans le jardin d'un particulier pour demander un peu de nourriture, quelqu'un va les piéger ou demander à la mairie de le faire, pour ensuite les euthanasier.

On ne les voit pas dans les refuges parce qu'elles n'y entrent jamais. Quand quelques-unes d'entre elles arrivent ici, à la ferme, elles défendent farouchement leurs petits, prêtes à nous griffer même si nous leur mettons seulement un bol d'eau dans la cage.

Au fur et à mesure elles comprennent qu'on ne leur veut rien de mal, ni à leurs petits. Elles sont très dévouées ; elles bougent quelquefois à peine pendant les semaines durant lesquelles elles allaitent et lèchent leurs chatons.

Quand elles sont plus détendues et qu'elles circulent librement dans la maison, elles échangent quelquefois leurs petits. Une mère s'en va un peu, une autre prend le relais et s'occupe de ses petits en même temps.

S'il y a des chatons orphelins, même plus grands ou plus petits, nous trouvons souvent une mère qui s'en occupe. Il n'y a pas de : « Eux, ce sont les miens, les autres ne sont pas à moi ». Tout chaton qui est seul, qui miaule, qui a faim ou cherche de l'affection trouve une place à côté d'elles. Les mères sauvages sont les mères les plus sociables.

Les voir avec leur immense tendresse et leur attention envers les enfants est un grand bonheur. Il est en même temps partagé avec du chagrin quand je pense à toutes celles qui vont être chassées et tuées avec beaucoup de haine «humaine ».

Si elles ont encore « de la chance », elles vont être séparées de leurs petits beaucoup trop tôt , afin de pouvoir apprivoiser les chatons dès 4 semaines. Le fait qu'ils mangent déjà ne veut pas du tout dire qu'ils sont capables de vivre sans leur mère. A trois mois, un chaton est équilibré et stable pour une adoption ; pas avant. Tous les chats de particuliers qui arrivent ici à l'association, à cause de graves problèmes comportementaux (agression envers les humains ou d'autres chats...) ont été adoptés à l'âge de 4 semaines souvent auprès d'associations.

Nous sommes de plus en plus sollicités par des particuliers pour des chats complètement déséquilibrés. Les chats ont vu des comportementalistes et plusieurs vétérinaires avant d'arriver ici, mais personne n'a pu les aider.

Il y a des phases importantes dans l'enfance (animale et humaine) qu'il n'est pas possible de rattraper.

Il faut énormément de temps, de patience et d'observation respectueuse pour changer leur comportement et parfois de nombreux autres chats !

Je suis sûre que plusieurs personnes vont m'accuser «d'agrandir la misère des chats », parce que je laisse naître des chatons de mères arrivées gestantes à la ferme ou parce que je laisse vivre les chatons avec leur mère.

Attention, quand je suis arrivée ici il y a 18 ans, j'ai dépensé une fortune pour faire stériliser et castrer tous les chats (environ une centaine) qu'on m'a apportés.

J'ai payé pendant 10 ans le plein tarif chez le vétérinaire, sans crier après une fondation ou une association pour m'aider. Ce n'est que depuis 8 ans que nous sommes nous-mêmes une association et que nous payons moitié prix.

La raison pour laquelle je ne laisse pas avorter des chattes gestantes peu de temps avant la mise bas (et pour le moment quelques-unes arrivent à ce stade), c'est parce que c'est trop risqué pour elles. Notre principal vétérinaire pour les chats refuse d'ailleurs de les stériliser quand la grossesse est trop avancée à cause du risque d'hémorragie. Pourtant cela nous a déjà plusieurs fois valu d’être accusées "de faire du trafic avec les chats" ou "de faire de l'argent avec eux".

Nous avons récemment montré à deux bénévoles du refuge de Cahors une de nos chatteries qui abrite surtout des chatons en bas âge ou des mères avec chatons. Il y avait deux belles chattes avec des chatons et maintenant ces bénévoles font courir des rumeurs parce que d'après elles nous faisons un trafic avec des chats à poils long.

Alors, chaque maternité fait un trafic avec les enfants ?

C'est dommage que face à la misère des chats abandonnés et des chats sauvages, les associations et refuges préfèrent se déchirer entre eux plutôt que de travailler ensemble.

Le but commun qui est de diminuer la souffrance, les épidémies et les maladies se perd.

L'ennemi n'est pas le chat sauvage ou la chatte pleine. L'ennemi ce sont les humains non responsables qui ne font pas stériliser leur chatte et aussi leur chat, même s'ils n'en voient pas les conséquences.

Il y a aussi beaucoup d'humains sur la Terre et à mon avis ils font plus de dégâts que les chats errants ou sauvages, mais on ne commence pas à les stériliser à l'âge de 5 ans.

Le problème est que quelques chats libres, stérilisés ou non, dans les villes ou à la campagne, dans un jardin etc, finissent toujours par devenir un « problème ou une gêne » pour les habitants.

Il existe de vrais chats sauvages et aussi de jeunes chatons qui ne s’intéressent jamais à nos câlins (ils partagent déjà une vraie tendresse et de la solidarité entre eux) ; pourquoi cela provoque tellement de haine et d’incompréhension ?

Ne serait ce pas plutôt l'égo humain le problème ?

 

Verena FIEGL

Partager cet article

Repost 0
Published by La ferme des rescapés - dans Hommages Présentation de l'association
commenter cet article

commentaires

aec 12/08/2016 15:19

LUTTE NATIONALE ET EUROPEENNE CONTRE L'HIPPOPHAGIE.
NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !
Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE
Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.
Faites passer le message à vos amis.
Amitiés.
AEC.

Contacter L'administrateur

  • : La ferme des rescapés
  • La ferme des rescapés
  • : Ce blog décrit les actions de l'association lotoise "La ferme des rescapés". Cette asso lutte activement contre la maltraitance et l'abandon des animaux. Elle s'oppose également à l'envoi d'animaux à l'abattoir, à la présence d'animaux dans les cirques et à l'exploitation des animaux en général. Sur sa ferme-refuge cohabitent près de 600 animaux de compagnie et de ferme rescapés.
  • Contact

L'association

Dans le Lot, sauvés de l’abattoir, de l’euthanasie, de la cruauté ou de l’irresponsabilité, près de 600 animaux de compagnie et d’élevage vivent sur notre ferme-refuge de 29 ha, véritable havre de paix pour eux.

 

Recherche

Une marraine pour notre Refuge

Samedi, nous avons reçu la visite d’une invitée spéciale, l’humoriste végane Christine Berrou.

Lire la suite

Contacter l'association

léphone : 05 65 36 64 85 ou 06 04 41 80 45

Adresse : La Ferme des rescapés

Chez Mme Fiegl

Le Fraysse

46700  Cassagnes  

Mail : protectionanimaux46@gmail.com

 

Le Site

Venez découvrir notre site web ! Vous y trouverez des galeries photo, nos animaux à l'adoption, comment nous aider...

http://la-ferme-des-rescapes.org/

Faire un don grâce à Paypal

 

Don d'1euro par mois grace à Teaming



Nos vidéos

Les animaux devant la caméra...

C'est ICI