Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 15:42

Chères donatrices, chers donateurs,

Chers lectrices, chers lecteurs,

Hier, un homme d'une commune près de Caussade est venu à la ferme. Il a fait un trajet d'une heure et demi pour me demander si je pouvais prendre un ou deux chats de sa ville. Le maire veut éliminer tous les chats errants et les gens autour de lui n’arrêtent pas de les tuer, même si son association en a déjà stérilisé beaucoup.

Il s'agit de 6 femelles et d'une dizaine de chatons. Quand je lui ai dit que je pouvais tous les accueillir, il a commencé à pleurer.

Je vous écris cela parce que cette situation m'est arrivée très souvent cette année. Il y avait des associations de Paris, Toulouse, de villages du Gers, de Corrèze ou même d'Antibes, qui nous ont suppliées de prendre des chats sauvages menacés de mort. Elles avaient demandé à des centaines d'autres associations de toute la France mais personne ne leur a répondu. Elles sont venues de loin avec 10 ou 20 chats, les seuls rescapés des massacres contre leur groupe.

Parallèlement, nous avons pris des chats sauvages ou malades de fourrière ou de refuge qui étaient destinés à l'euthanasie et des dizaines de chatons crachant des vers, en état de malnutrition ou avec la diarrhée.

Nous les mettons en quarantaine, nous les soignons, nous passons des heures pour le nettoyage et les soins.

En même temps, des particuliers nous ont apporté des chats trouvés abandonnés, des soit disant « agressifs », ou des blessés.

Afin de pouvoir accueillir ces chats dans les conditions, nous avons fait de grands aménagements. Un grenier a été converti en chatterie avec un accès à l'extérieur et l'ancien gîte a été converti en une grande nursery.

Nous avons en moyenne 5 appels par jour, de personnes qui ne peuvent ou ne veulent plus garder leur chien ; les fourrières nous envoient chaque semaine les photos des chiens qui sont sur leur liste d'euthanasie.

Des dizaines de chiens meurent chaque semaine dans ces fourrières ou refuges simplement parce qu'ils sont de trop. Des jeunes d'un an parfois, en bonne santé, sans aucun défaut, simplement parce qu'ils sont noir. Maintenant, vous savez pourquoi nous avons autant de chiens noirs !!!

Depuis des semaines j'aimerais répondre à vos courriers si aimables et encourageants, mais il n'y a pas un jour où nous arrêtons de travailler avant 1 h du matin.

Il n'y a pas que les chiens et les chats, nous avons aussi 60 chèvres et moutons, 35 équidés, 2 vaches à soigner et le fumier à enlever...

Il reste aussi à nettoyer la volière avec les 100 oiseaux exotiques, les 40 lapins et cochons d'Inde.

4 machines à laver tournent 12 heures par jour.

Et il ne faut pas oublier notre entreprise de maraîchage biologique qui est notre seul revenu.

Il ne reste pas une minute pour nous, ni pour se reposer, souvent pas même pour manger.

C'est pour cette raison que nous refusons parfois les visites de personnes qui sont « dans le coin », parce que nous n'avons pas le temps. L'heure que l'on passe avec eux, c'est une heure que j'ai en moins dans la nuit pour les soins médicaux.

Nous luttons toujours contre la fatigue et l’épuisement. Je dors entre 3 ou 4 heures par nuit. Il m'arrive de pleurer parce que je n'en peux plus.

Mais il le faut. Il y a toujours encore quelqu'un qui veut à nouveau manger, boire ou qui a de nouveau sali son bac de litière.

J'étais très malade, au cours des dernières semaines et je ne pouvais presque plus bouger sans avoir des douleurs affreuses. C'est pour cela que je vous écris maintenant à tous.

Je sais que vous attendez tous une réponse à votre courrier aimable et un reçu pour votre don.

Je vous remercie pour votre don et votre soutien qui sont si essentiels pour continuer notre travail.

C'est aussi grâce à vous et votre générosité que ces centaines d'animaux vivent ici en liberté et en paix.

Souvent, c'est la première fois qu'ils peuvent manger à leur faim et avoir une place chaude et propre.

Sachez que même si je vous écris avec du retard, ma gratitude envers vous est grande.

Sachez aussi que chaque centime que vous envoyez va directement aux besoins des animaux.

Nous n'avons pas comme les grandes associations des salariés, ni même une femme de ménage.

L'intégralité de votre don sert à payer les factures vétérinaire ou la nourriture pour les animaux, pas un salarié qui fait de la publicité comme dans les grandes associations.

Si vous pouvez nous faire connaître un peu autour de vous, cela nous aide beaucoup.

Merci beaucoup pour eux,

Verena Fiegl

Entre avril et septembre 2014, la Ferme des rescapés a été d'un grand secours pour de nombreux animaux :

  • 1 ânesse, une dizaine de chèvres de réforme d'élevages laitiers et cinq moutons ont évité l'horrible chemin vers l'abattoir.
  • 6 autres chèvres qui dépérissaient dans un pré ont été recueillies afin qu'elles puissent vivre dans de meilleures conditions
  • 10 lapins qui allaient être tués ont été sauvés in extremis. Une dizaine de cochons d'Inde abandonnés par des particuliers ou trouvés dans un carton devant un vétérinaire a rejoint notre colonie dehors dans un parc clôturé.
  • 33 nouvelles poules de réforme ont eu la vie sauve fin juillet et profitent pour la première fois du soleil et de l'herbe.
  • 23 chiens, la plupart venant de fourrières ou de SPA, destinés à l'euthanasie, ont été accueillis au refuge, 14 ont eu la chance d’être adoptés.

L'ensemble de la Ferme des rescapés remercie les bénévoles qui nous ont aidés au cours de cet été.

Un grand merci à Michel, Marilyn, Danièle, Anne-Marie, Josette, Raphaël, Claire… pour votre superbe travail !

Des photos seront rajoutées dans les prochains jours. Plus le temps aujourd'hui. Merci pour votre compréhension.

Partager cet article

Repost 0
Published by La ferme des rescapés - dans Action récente de l'asso
commenter cet article

commentaires

Contacter L'administrateur

  • : La ferme des rescapés
  • La ferme des rescapés
  • : Ce blog décrit les actions de l'association lotoise "La ferme des rescapés". Cette asso lutte activement contre la maltraitance et l'abandon des animaux. Elle s'oppose également à l'envoi d'animaux à l'abattoir, à la présence d'animaux dans les cirques et à l'exploitation des animaux en général. Sur sa ferme-refuge cohabitent près de 600 animaux de compagnie et de ferme rescapés.
  • Contact

L'association

Dans le Lot, sauvés de l’abattoir, de l’euthanasie, de la cruauté ou de l’irresponsabilité, près de 600 animaux de compagnie et d’élevage vivent sur notre ferme-refuge de 29 ha, véritable havre de paix pour eux.

 

Recherche

Une marraine pour notre Refuge

Samedi, nous avons reçu la visite d’une invitée spéciale, l’humoriste végane Christine Berrou.

Lire la suite

Contacter l'association

léphone : 05 65 36 64 85 ou 06 04 41 80 45

Adresse : La Ferme des rescapés

Chez Mme Fiegl

Le Fraysse

46700  Cassagnes  

Mail : protectionanimaux46@gmail.com

 

Le Site

Venez découvrir notre site web ! Vous y trouverez des galeries photo, nos animaux à l'adoption, comment nous aider...

http://la-ferme-des-rescapes.org/

Faire un don grâce à Paypal

 

Don d'1euro par mois grace à Teaming



Nos vidéos

Les animaux devant la caméra...

C'est ICI